Tout savoir sur l’inox

Tout savoir sur l’inox

L’Histoire de l’acier inoxydable :

La terre… Notre planète est constituée à plus de 99% de fer comme la plupart des autres planètes telluriques, comme Mars, Venus et Mercure. Le Fer est utilisé depuis des milliers d’années, d’abord en Chine environ 4.500 ans avant J-C. Puis l’acier fut inventé empiriquement dès l’Antiquité. C’est à partir du VIIe siècle en Espagne, avec une forge Catalane que les premiers procédés de fabrication de l’acier apparaissent. Ce n’est qu’au XIXe siècle que la nature scientifique de l’acier est élucidée. C’est une alliance de métal de Fer et de carbone.

 

 

Mais quand a-t-on découvert l’acier inoxydable ?

Tout commença en 1912, à Sheffield en Angleterre dans une entreprise  nommée ‘’ Firth Brown Steels ‘’. Un client rencontre les dirigeants et leur demande s’ils peuvent lui créer un canon de fusil en acier qui s’use moins vite que l’acier employé à l ‘époque (un acier inusable). Les dirigeants demandent à un ingénieur de leur laboratoire, Harry Brearley, de créer cet acier.

Harry commence ces recherches et expériences, il augmente le pourcentage de chrome (sans vraiment savoir ce que cela va donner) et fait des tests en attaquant l’acier avec de l’acide et en l’exposant à l’humidité et à l’air.

Mais l’acier résiste de façon inattendue à la rouille (oxydation). Harry venait de trouver la formule scientifique de l’acier inoxydable, appelé en anglais ‘’ stainless steel ‘’.

Chance, certainement, mais aussi succès commercial, l’entreprise se rend tout de suite compte du potentiel de cet acier et commence à commercialiser une coutellerie inox en 1913.


Les différents types d’inox :

 

Il existe de multiples types d’inox, avec 4 grandes familles : les ferritiques, martensitiques, austénitiques et duplex. Ayant toutes des différences de pourcentage de chrome, fer, nickel, carbone et autres éléments.

 

Les ferritiques et martensitiques sont composés de Fer, Chrome et Carbone > 0,1%,

 

Les austénitiques sont composés aussi de fer, chrome, carbone mais aussi de nickel. Ce sont les inox les plus utilisés, grâce à leur résistance chimique très élevée (contre la corrosion). L’inox 304 et 316 font partie des austénitiques les plus utilisés.

 

Enfin, les duplex ont une structure mixte austénitique-ferritique. L’inox le plus connu dans cette catégorie est l’Uranus 45 N, utilisé pour le traitement des eaux ou le dessalement d’eau de mer.

 

Mais quelle est la différence entre l’inox 304 et 316?

 

Inox 304 Inox 316
Autres noms : Inox alimentaire, 1.4307, Inox marin, inox qualité marine, 1.4404
Famille Acier inoxydable Austénitique Acier inoxydable Austénitique
Composition Carbone, Fer, Chrome, Nickel, autres Carbone, Fer, Chrome, Nickel, Molybdène, autres.
Caractéristique -Dureté Brinell : < 190 -Dureté Brinell : < 215

-Excellent dans les milieux agressifs, pollués. (bord de mer)

Avantages -Excellente résistance contre la corrosion dans les milieux secs

-Alimentarité

 

-Meilleures caractéristiques mécaniques que le 304

-Excellente résistance à la corrosion,

-Alimentarité

 


 

Petit cours de Physique-Chimie ?

Le Fer et le carbone permettent de former l’Acier. Par la suite en alliant par fusion (appelée alliage métallique) du Chrome, on peut former de l’acier inoxydable (inox)

Les éléments composant de l’acier inoxydable ont leur fonction propre : Le nickel assure la stabilité et la solidité, le chrome a la résistance à l’oxydation.

Qu’est ce que le Molybdène dans l’inox 316 ?

Le Molybdène (MO) est un métal résistant à la corrosion chimique (rouille ou oxydation). Particulièrement dans des conditions extrêmes comme des endroits agressifs, marins. Le métal crée une fine couche invisible qui protège l’acier contre les particules corrosives. C’est la raison pour laquelle l’inox 316 est plus résistant que l’inox 304.

 

Mais qu’est ce que la corrosion ?

C’est une détérioration d’un matériau à cause d’une réaction chimique avec un oxydant, exemple : le dioxygène c’est à dire l’air. Une corrosion sur du fer ou de l’acier est appelée communément de la Rouille. (Pour le cuivre, bronze, etc. c’est appelé Vert-de-gris.)

 

Vous devinerez que grâce à sa résistance plus forte contre l’oxydation, l’inox 316 est plus cher que le 304, d’environ 1/3 plus cher, même si le prix de cet acier est assez fluctuant.


 

Les utilisations de l’inox 304 et 316 :

 

L’inox 304 est utilisé un peu partout dans votre maison : ustensiles de cuisines, hottes, garde-corps d’escaliers, etc. Son utilisation est idéale pour les milieux secs et en intérieur. L’inox 304 résiste en extérieur mais difficilement en bord de mer (iode), près des piscines (Chlore), etc.

 

L’inox 316 est idéal dans des milieux agressifs, humides, pollués (mer, piscine, à l’extérieur même en hiver, etc.). Il est utilisé dans beaucoup de domaines comme le domaine médical, chirurgical, navale, architecturale, et art extérieur, cuisine professionnelle, cuve, installation chimique, industrielle et mécanique, l’accastillage, etc.

 

Le Saviez vous ? Aux États-Unis, L’inox 316 est appelé ‘’Surgical Steel’’ (l’acier inoxydable chirurgical) car c’est le seul métal autorisé pour faire des scalpels et autres instruments de chirurgie.

 

Donc pour conclure, si vous avez une utilisation pour l’intérieur et/ou extérieur dans un milieu sec et à plus de 50 km de la mer, l’inox 304 est excellent. Dans le cas contraire, pour des utilisations plus agressives l’inox 316 est conseillé.

 


 

L’entretien:

Même si ces inox sont très résistants à l’oxydation, il ne faut les négliger :

 

Pour l’inox 304, il est conseillé de le laver une fois par mois. Une éponge avec une surface non rugueuse et de l’eau savonneuse suffisent pour enlever les dépôts de rouille.

 

Même si l’inox 316 est ultra-résistant aux intempéries, il est tout de même conseillé de le laver au moins 1 fois tout les 3-4 mois afin d’enlever le risque de rouille. En effet si votre inox 316 a été abîmé, raillé, ses caractéristiques inoxydables peuvent potentiellement être altérées. Il vous suffit de prendre une éponge avec une surface non rugueuse et de l’eau savonneuse, cela suffira pour enlever les légères traces d’oxydation.

 


 

Quelques faits intéressant à savoir :

 

  1. S’il y a des traces blanches après le lavage de votre inox, il y a de grandes chances que cela soit dû au calcaire dans l’eau. Il vous suffit à la fin du lavage, de sécher l’inox à l’aide d’une raclette comme pour votre douche, ou grâce à un chiffon.

 

  1. Même si l’inox 304 est résistant, il aime moyennement les désinfectants et acides. Cela va attaquer la couche protectrice en chrome de votre inox si vous laissez le produit agir trop longtemps. Cette couche va amener à disparaître et donc vous allez avoir un acier… oxydable.

 

  1. Petit conseil… n’utilisez pas de Chlore pour l’inox 304, c’est son ennemi numéro 1. (et même pour le 316 bien qu’il résiste a celui-ci). Donc laver à l’eau de Javel, qui est une solution oxydante, n’est pas une très bonne idée !

 

  1. L’acier inoxydable est 100% recyclable et non toxique. Grâce à son empreinte carbone très faible, l’inox a un avenir durable, qui est un sujet de plus en plus important de nos jours.

 

  1. Depuis la découverte de l’acier inoxydable, il existe plus de 150 nuances d’inox, ayant tous leurs fonctions propres. Mais seulement une dizaine est fréquemment utilisée (304, 304L, 316, 316L, 430, etc.)

 

  1. Il existe des savons en inox et sont super avantageux : ils enlèvent les mauvaises odeurs, super économique grâce a leur longévité, incassable, écologique. Convient parfaitement aux cuisiniers, jardiniers, pécheurs, etc.

 

Antoine

Partager cette publication